Vous êtes ici : Accueil » Actualités » IFI 2018 : l’année blanche ?

IFI 2018 : l’année blanche ?


L’assiette de ce nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI) comprend les biens et droits immobiliers et les parts ou actions de sociétés détenues par le contribuable pour la fraction de leur valeur représentative de biens ou droits immobiliers détenus par la société (à l’exception des parts ou actions de sociétés ayant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale dont le redevable détient moins de 10% du capital ou des droits de vote). L’approche retenue pour l’IFI consiste à taxer tout bien immobilier détenu directement ou indirectement sur la base d’un ration immobilier (coefficient ou prorata) lorsque les biens sont détenus via des sociétés dont les actifs ne sont pas uniquement immobiliers. Une clause anti-abus vient interdire la déduction des dettes contractées par la société
Toutefois, dans l’attente de la publication des textes d’application et des commentaires administratifs, il serait considéré que les dettes antérieures au 1er janvier 2018, date d’entrée en vigueur de l’IFI, sont déductibles.